Accueil >

Conseils pour l’achat de votre mobil-home d’occasion

Conseils pour l’achat de votre mobil-home d’occasion

Acquérir un mobil-home d'occasion est l'opportunité de devenir propriétaire d'une résidence secondaire à budget réduit tout en profitant des prestations offertes par le camping.


Avant de faire l'acquisition d'un mobil-home, plusieurs questions se posent : quel mobil-home choisir ?, où vais-je installer mon mobil-home ? Faut-il acheter un mobil-home sur parcelle ou nu sans emplacement ? …

Comment choisir un mobil-home ?

Le choix de votre mobil-home s'orientera en fonction de votre utilisation, le nombre d'occupants, votre période d'occupation…

Sur le marché, vous trouverez principalement des mobil-homes en 2 et 3 chambres dotées d'un lit double pour la chambre principale et deux lits une place pour les chambres secondaires. Le séjour, central ou panoramique (salon implanté sur le côté du mobil-home) sera pour la plupart équipé d'un convertible. La cuisine, à l'américaine, intégrée à l'espace de vie ou en longueur  sera plus ou moins fonctionnelle d'un modèle à l'autre et s'intégrera entre le séjour et la partie chambre. La salle d'eau au nombre d'un ou deux devra être fonctionnelle et intégrera ou non les toilettes.

Coté isolation, le coefficient thermique varie d'un constructeur à l'autre en fonction de la densité et des matériaux utilisés (polystyrène ou laine de verre). De même, la nature des vitrages simple ou double  influencera sur l'isolation du mobil-home. Si vous souhaitez utiliser votre mobil-home à l'année ou en montagne, nous vous conseillons une isolation renforcée.

Les points de contrôle d'un mobil-home d'occasion :
- L'état général du châssis (trace de rouille, déformation…)
- Les traces d'infiltration sur le plancher (principalement l'entrée et la salle d'eau), les murs (fenêtres) et le plafond,
- Le bon fonctionnement des appareils électroménagers et le(s) chauffage(s),
- L'état général du chauffe-eau et l'entretien (l'entretien doit être réalisé par un professionnel agréé)

Attention aux malveillances :
- Si le millésime du mobil home vous parait suspect ; demandez le numéro de châssis et renseignez-vous auprès du constructeur.
- Attention aux mobil homes ayant subi une inondation. Même si leur aspect est correct, leur structure est contaminée et irréparable.

 

Mobil-home vendu sur parcelle de camping

Si vous achetez un mobil-home sur parcelle dans un camping, nous vous recommandons de ne pas signé l'acte d'achat du mobil-home sans avoir lu précisément le contrat de location qui vous lie avec le camping. Le contrat est généralement d'un an et renouvelable annuellement. Le contrat de location fixe un certain nombre de points tels que :
- Le loyer annuel,
- La période d'ouverture du camping (année, de pâques à novembre…)
- Les charges à payer en plus : eau, électricité, gaz…
- La location du mobil-home ou non et dans quelles conditions,
- L'autorisation ou non d'implantation d'une terrasse, abri de jardin…  et dans quelles conditions,
- La possibilité de revente ou non le mobil-home sur le terrain et dans quelles conditions,


                                      

Mobil-home vendu nu, sans parcelle

Si vous achetez un mobil-home nu sans emplacement, vous devrez au préalable savoir où vous allez implanter votre mobil-home. Attention, certains campings n'acceptent plus de mobil-home d'occasion d'un certain âge ou souhaitent que la vente se passe par leur intermédiaire.

Si le prix du mobil-home nu vendu sans emplacement est très attractif, prévoyez un budget plus large comprenant :
- Le prix du transport (compter entre 2,30 à 5€ le km)
- Les frais d'installation (calage, branchement eau et électricité)
- Un droit d'entrée, dans certain cas, pour implanter votre mobil-home sur le camping de votre choix.

Si vous achetez votre mobil-home par l'intermédiaire d'un professionnel, celui-ci vous proposera une offre clé en main comprenant le mobil-home, le transport et l'installation.

 

Contrat de vente

Contrairement à l'automobile, il n'existe pas de documents officiels de déclaration à réaliser car le mobil-home ne dispose pas d'immatriculation. Dans le cas d'une vente entre deux particuliers, nous vous conseillons d'établir une facture en double exemplaires, une pour le vendeur et l'autre pour l'acheteur. Nous préconisons de faire ressortir sur le contrat de vente :
- La marque du mobil-home,
- Le modèle et le numéro de châssis,
- Le millésime (année),
- Les dimensions,
- Une attestation sur le contrôle de la conformité gaz et électricité,
- Le lieu d'implantation du mobil-home dans le cas d'une vente sur parcelle.

 Avant toute transaction, informez-vous des modalités de vente auprès du camping.

 

www.mobilhomedoccasion.com annonces de mobil-homes d’occasion vente mobil home IRM
Vente mobil home sur camping Mobil home O'Hara